Stanislas Jacques tenait de son père la compétence qu’il a acquise dans le domaine funéraire. En effet, bien avant son arrivée dans le milieu, son père, Alfred, louait ses chevaux noirs et conduisait le corbillard à chevaux à St-Joseph-de-Beauce.

Après des études commerciales, Stanislas s’inscrivit à l’institut des embaumeurs de Boston. En plus d’être diplômé de cette école spécialisée, il obtint aussi un diplôme de l’institut de thanatologie du Québec et fut nommé membre émérite de la corporation des thanatologues du Québec.

En 1945, il épousa Agathe Dutil avec qui il fonda une famille composée de quatre enfants. Un an plus tard, Stanislas et son frère Emile devenaient propriétaires du salon funéraire Lemay et Frères de Lac-Mégantic où ils ont travaillé jusqu’en 1960. Par la suite, Emile devint l’unique propriétaire de Jacques et Frères alors que Stanislas se porta acquéreur d’un autre salon à Amos en Abitibi. En 1964, Agathe et Stanislas décidèrent de vendre et de venir s’établir à Sorel en faisant l’acquisition du salon funéraire Antoine Brunette enr. En 1969, L’entreprise s’est incorporée sous la raison sociale S. Jacques et Fils inc. et n’a cessé de progresser depuis. En 1967, Stanislas fit l’acquisition du salon de Joseph et de Hélène Lemoine de St-Robert. Leur fils Jacques a pris la relève de ses parents pour accueillir les familles endeuillées.

Toujours désireux de poursuivre sa mission auprès de la population, Stanislas entreprit ensuite la construction du salon funéraire de St-Roch-sur-le-Richelieu en 1976 et devint propriétaire du salon funéraire Gérard Jodoin à Verchères en 1978. Commençant à éprouver des problèmes de santé, il dut cependant se départir de ce dernier quelques années plus tard.

C’est ainsi que ses deux Fils, Alain et Marc Jacques, se joignirent à lui pour continuer à offrir aux familles éprouvées, la chaleur, la compassion et le respect qui caractérisent les salons funéraires S. Jacques et Fils inc. En 1983, ils ont fait l’acquisition du salon Rosaire Jacques de Contrecoeur et en 1988, des salons funéraires Jean-Paul Ponton de Yamaska et du salon de St-Aimé pour poursuivre leur mission. En 1996, suite au décès de leur père, Alain, Marc et Chantal Jacques ont pris la relève de l’entreprise à laquelle Stanislas Jacques avait consacré sa vie.

Au début de la même année, Dominic Jeannotte s'est joint à la famille Jacques comme thanatologue. Alain prendra sa retraite en 2000. Marc, Chantal et Dominic font l'acquisition de la résidence funéraire Riopel Inc. de Verchères en 2003.

Toujours en évolution, les salons funéraires S.Jacques et fils inc. demeurent depuis plus d'un demi-siècle une famille aux services des familles et ce dans le plus respect, la plus grande diginité et une confiance de la part des familles que nous désservons.